Déjà 3 mois que l’aventure 100% freelance est lancée. L’heure du bilan du mois de mai a sonné, et si tu veux retrouver les 2 précédents bilans, c’est par ici : bilan du mois d’avril et bilan du mois de mars. De toi à moi, j’avoue que j’ai un peu de mal à réaliser. J’ai parfois l’impression que j’ai toujours été freelance, c’est une sensation très étrange 😅.

Si tu ne me connais pas encore, je t’invite à aller découvrir l’article où j’explique comment je suis passée de 10 ans de salariat à une vie de freelance en l’espace de quelques mois. Dans un objectif de transparence et aussi de structuration, j’ai mis au point ce bilan global mensuel. Une façon ludique et symbolique de te partager mon quotidien de mumpreneur.

Pourquoi réaliser ce bilan ?

La réalisation de ce bilan est d’abord personnelle. À la base, je le fais pour moi et uniquement pour moi. Ça me sert à documenter ma nouvelle vie de freelance, à analyser concrètement ce que je fais bien ou moins bien, à définir des indicateurs de performance. Mon cerveau n’est pas capable de tout retenir 🧠, et, je le sais : ce qui me parait être aujourd’hui inoubliable, sera flou d’ici quelques semaines (voire quelques jours 🙈). Garder une trace écrite de ce que je fais, au fil des jours, est un précieux cadeau que je me fais.

La publication de ce bilan est quant à elle voulue dans un objectif de partage pour les autres freelances ou futurs freelances. Je n’invente rien 🤗 ! Je ne fais que suivre un mouvement initié par d’autres indépendantes que je suis depuis très longtemps telles que Julia Coudert & Julie Fabre (alias les J&J), Lucie de La Minute Lucy ou encore Coralie Roix (Le Citron Rose). Elles ont fait ce choix de transparence et, à titre personnel, suivre leur bilan financier, émotionnel, stratégique m’a aidé (et ce avant même mon passage en 100% freelance).

À mon tour, j’ai la possibilité de t’embarquer à l’intérieur de mon aventure freelance, d’avoir une place côté backstage, et c’est comme ça que je conçois ce bilan. Il se peut que tu ne partages pas la même vision que moi, que ça te dérange, ou que ça ne t’intéresse pas. Et c’est ok 👍🏻 ! Ma devise est « sans chichi, sans blabla, sans bullshit 💩 » et cette transparence se manifeste aussi à travers ce bilan.

Que contient ce bilan ?

Chaque freelance est différent et il choisit les indicateurs qui lui sont utiles pour avancer. J’ai listé ici les fondamentaux pour moi, à l’instant T. Il se peut que cela évolue dans le temps, rien n’est figé. Si tu as l’habitude de lire d’autres bilans mensuels d’autres freelances, tu ne seras pas surprise que j’aborde ces thématiques. Elles sont centrales :

  • Finances
  • Ressenti
  • Investissement
  • Objectifs
  • Gratitude

Le bilan dans le détail

Si tu as la flemme ou pas le temps de lire la suite, je t’ai préparé un récap hyper synthétique qui tient en une image ✌🏻.

💶 MONEY MONEY

Ce que j’ai gagné = 3615€

  • Posts LinkedIn = 900€
  • Articles de blog = 430€
  • Livre blanc = 1050€
  • Pages web = 500€
  • Refonte de site web = 735€
  • Facturé mais pas encore encaissé = 440€

Ce que j’ai dépensé = 1110€

  • Accompagnement freelance = 187€
  • Cotisation URSAFF + Impôt = 886 €
  • Formation UDEMY = 37€

Ce qu’il me reste = 2505€

Ce mois-ci, j’ai frôlé du doigt mon objectif et ça, c’est top 😍 ! Il y a encore un léger décalage entre la facturation et l’encaissement de certaines prestations, mais le sachant, je gère mieux les choses.

Désormais, je demande systématiquement un acompte pour les « grosses » prestations (dépassant 500€), je fais payer en avance pour les petites prestations « one-shot ». Pour les clients récurrents facturés mensuellement sur des contenus, la facturation se fait au mois le mois avec un contrat d’engagement sur la durée.

Une chose est sûre : je suis davantage structurée 😅 ! J’ai une vision 360° sur ce qui est en cours + un prévisionnel à 1 mois (je ne sais pas encore voir plus loin). Ainsi, je fais au mieux pour anticiper au maximum entre les prestations régulières et les possibilités de prendre de nouveaux clients.

D’ailleurs, je constate au bout d’un trimestre que facturer son « temps » a des limites. Quand je dis facturer son temps, c’est délivrer une prestation de création de contenu et être limitée côté timing et volume dans ce que je peux proposer. Je n’ai pas encore atteint mon plafond de clients réguliers mais ça ne saurait tarder. Si on m’avait dit ça il y a 3 mois, je n’y aurais pas cru ! La réflexion autour d’une meilleure organisation (avec d’autres sources de revenus) est en cours. Si je veux gagner +, les possibilités ne seront pas infinies : 1) soit prendre + de clients au risque de m’épuiser, 2) soit facturer +.

Ce mois-ci, j’ai très peu investi dans mon business. Ma seule dépense régulière est mon accompagnement auprès de Mathilde de la Tanière des Freelance. Cela porte ses fruits puisque tu peux le voir directement dans la répartition de mon CA, la création de contenu (posts LinkedIn, articles de blog, livres blanc, pages web) occupe la majorité du terrain. J’ai délaissé les autres prestations (sauf là, où j’ai encaissé la fin d’une longue presta), en simplifiant au maximum mon offre. L’objectif ? Etre focus et efficace.

J’ai aussi profité d’une promotion sur des formations Udemy (que je n’ai pas encore commencé). That’s all pour les dépenses.

Pour ce 3ème mois d’activité, c’est très positif 👍🏻 !

🧠 MOOD

Un mood très joyeux ce mois-ci 🥳.

J’ai appris pour la 1ère fois depuis longtemps à dire STOP à certains clients qui abusaient littéralement de ma gentillesse et de ma souplesse. En l’occurence des clients qui ne respectaient pas les deadline ou qui demandaient des choses hors prestation, sans volonté de me rémunérer.

Au début, c’est difficile quand on démarre parce qu’on peut ne pas être sûre de soi. Effectivement, sur ce point là, je ne suis pas la freelance qui a le plus confiance en elle. Mais, j’ai appris à valoriser mon travail, et assumer ma valeur. Quand un client déborde, et ne respecte pas sa part du marché ou ne me respecte pas moi en tant que prestataire, c’est simple et direct, NEXT. Certains diront que c’est prétentieux, ou qu’on ne peut pas faire la fine bouche. Peut-être. Pour ma part, je n’ai pas quitté le salariat pour me faire marcher dessus comme une carpette. Je vaux mieux que ça. Même si je suis bébé freelance.

J’ai aussi retenter les plateformes pour freelance. Après avoir créé un profil Malt il y a plusieurs mois de ça (profil laissé à l’abandon pendant plusieurs mois), j’ai décidé de le mettre à jour et cela a été payant. Il a suffit de 2 recommandations clients pour recevoir ma 1ère mission client sur la plateforme. Une mission alignée à mes services, sécurisée et positive en tout point. Une source d’acquisition clients supplémentaire.

Côté perso, pas d’imprévu à déclarer ce mois-ci pour la gestion des enfants. Autant dire que j’ai apprécié de pouvoir travailler normalement. Les jours OFF du mois de mai m’ont fait le plus grand bien. Je prends de plus en plus conscience de la nécessité de prendre soin de moi au quotidien.

🚀 INVESTISSEMENT SUR SOI

En mai, comme je te le disais, j’ai poursuivi mon accompagnement avec Mathilde de La Tanière des Freelances 💪🏻. Au programme, nous avons travaillé sur mon positionnement et la simplification de mon offre de services. J’ai mis en application ce que nous nous sommes dit en supprimant 90% de mon catalogue de prestations pour rester focus sur une seule offre de création de contenu. Charge mentale et pression diminuée de 90% aussi 🧠 !

En parallèle, nous avons commencé à bosser sur un volet pricing. Je trouve que c’est assez difficile quand on débute de définir ses tarifs au plus juste. Il existe plein de méthodes différentes, prônant toutes être la meilleure méthode. Avec Mathilde, nous nous sommes posées par rapport à MES besoins, à mon rapport à l’argent et à la façon dont je voulais communiquer sur mes tarifs. Au départ, j’étais partie sur quelque chose de transparent, directement affiché sur mon site. Au final, je vais arrêter de faire ça car je me rends compte que 1) les gens ne lisent pas cette partie 2) ceux qui la lisent sont juste focus prix et 3) je fais du sur-mesure pour mes clients, impossible d’avoir un pack « unique ».

Je le dis et le redis : cet accompagnement le meilleur investissement que j’ai pu faire 🎉 !

L’investissement (que ce soit en terme de formation, d’accompagnement, de coaching…) que tu peux mettre dans ta vie de freelance est quelque chose de très personnel. Ça dépend de :

  • tes moyens, car oui, tout a un prix, ça peut aller de 10€ pour un ebook à 500€ pour un accompagnement personnalisé;
  • ta disponibilité car suivre une formation ou être coaché demande de l’énergie et du temps pour assimiler, intégrer, appliquer, analyser tes progrès;
  • ton ambition et de ton état d’esprit, et ça, c’est toi qui décide si ça vaut le coup ou pas d’investir sur toi.

Je connais des freelances qui ne ressentent absolument pas le besoin d’être accompagnés, et c’est ok. A l’inverse, j’en connais qui suivent des formations, s’inscrivent à des membership, testent des sessions de coaching. C’est aussi ok. Personne n’a les réponses pour toi, et tu n’as aucune obligation à faire comme-ci ou comme-ça, c’est à toi de choisir ce qui te convient le mieux.

🎯 OBJECTIFS DE JUIN

Déjà, faisons le point par rapport aux objectifs que j’avais fixés en mai. Il y avait :

  • ✅ Simplifier mon offre de services
  • ✅ Professionnaliser mon approche
  • ✅ Communiquer autour de ma nouvelle offre
  • ✅ Prendre de l’avance et automatiser un maximum de tâches

Disons le clairement, objectifs atteints 🎉 !

Et alors en juin, quoi de prévu ?

L’idéal serait de maintenir l’avance prise sur ma création de contenu personnelle. Fin avril, tout mon contenu de mai sur Instagram et LinkedIn avait été rédigé et planifié. Gain de temps et sérénité +++. Fin mai, je suis en train de rééditer le même programme en ayant 1 mois d’avance sur ma production de contenu. Je souhaite si possible, réussir à faire de même pour mes articles de blog car je pêche un peu. Les articles demandent un travail plus profond, plus long, plus minutieux. Et honnêtement, je n’arrive pas à trouver le temps.

En parallèle, je dois prévoir la V2 de mon site web qui intègre la simplification de mon offre et plein d’autres petites choses.

Enfin, j’aimerais travailler sur la structuration de mon planning et mon organisation interne. Objectif ? De la sérénité, de la simplicité, de l’efficacité 💪🏻 !

🙏🏻 GRATITUDES

Avoir de la gratitude pour les jolies choses qui m’arrivent est quelque chose de fondamental. Mon entourage proche sait que régulièrement je saute de bonheur ou que je fais la danse de la joie 💃🏻. C’est comme ça, ça fait partie de moi et il ne me paraissait pas concevable de réaliser ce bilan sans noter mes gratitudes du mois.

  • Le retour d’une cliente trop happy de ses nouvelles pages de site web, plus punchy et structurées
  • Le feedback d’un client toujours aussi bluffé par ma créativité et ma rapidité d’exécution
  • Les recommandations faites par mes clients sur Malt, affichées publiquement
  • Les compliments de mes Business Buddies qui hallucinent du chemin parcouru en seulement 3 mois
  • Le passage des 800 abonnés sur mon compte Instagram
  • Les bons moments passés avec mes 2 loulous, sans culpabilité
  • La flexibilité de mon organisation pour honorer des rdv médicaux pour mon suivi post cancer
  • Les petites surprises du quotidien comme une jolie carte postale reçue d’une copine freelance

C’est la fin de ce bilan d’activité freelance et j’espère sincèrement que cela t’a plu ! N’hésite pas à me laisser un petit commentaire pour partager tes impressions. Bien sûr, tu peux aussi me solliciter par mail, sur Instagram ou LinkedIn pour papoter en direct ! C’est une des facettes que j’apprécie le plus dans ma nouvelle activité : les retours d’expérience et les discussions bienveillantes. D’ailleurs, si tu es toi-même freelance, as-tu pris le temps de te poser et de faire ton bilan d’activité ?

Cet article t'a plu ?

5 / 5. 2

Je suis vraiment désolée 😭

Donne moi une chance d'améliorer cet article 🥳

Peux-tu me détailler ton feedback ?

Pin It on Pinterest

Share This